Et maintenant les vacances...

Père Marc Piallat, Curé des paroisses Sainte Geneviève et Notre-Dame du Perpétuel SecoursAprès les tourmentes successives de l’actualité, nombreux sont ceux qui attendent des vacances saines et reposantes. Quoi de plus naturel ? Que nous partions ou non, tentons de vivre autrement durant ces quelques semaines. Dieu est capable de nous rejoindre par le dépaysement, les merveilles que nous découvrons au cours de nos voyages ou bien tout simplement par le calme relatif de nos places et de nos rues. Prenons le temps .../...

Icone Notre-Dame du Perpétuel Secours

Bonnes vacances !

"Il faut prendre soin des lieux publics, du cadre visuel et des signalisations urbaines qui accroissent notre sens d'appartenance, notre sensation d'enracinement, notre sentiment d'"être à la maison", dans la ville qui nous héberge et nous unit."

Pape François
Loué sois-tu

 

« Que mon bien aimé entre dans son jardin ! »

(Cantique des cantiques 4,16)

Illustration

Que la nature est belle en mai et juin, nos jardins, nos parcs se transforment. Arbres et fleurs changent de formes et de couleurs, se développent, s’affirment et s’exposent à nos sens.

Gwénola de Coutard, journaliste chrétienne a recueilli quelques beaux témoignages de ceux qui apprennent à chercher Dieu au jardin :

« Dés l’origine, la relation entre Dieu et l’homme est posée dans un jardin, symbole d’harmonie. L’image revient tout au long de l’écriture. Au matin de Pâques, Marie Madeleine prendra encore le Ressuscité pour le jardinier (Jean 20,15). « L’image du jardin est utilisée pour parler de l’âme humaine et décrire sa plénitude dans le Seigneur », souligne sœur Gabriele, carmélite à Mazille, en Bourgogne qui cite le livre de Jérémie « Ils auront l’âme comme un jardin tout irrigué » (Jérémie 31,12).

« Tout ce que l’on appelle la vie mystique en régime chrétien n’est autre que la transformation de notre jardin,   .../...